Semaines Sociales de France 2016 : "Ensemble, l'éducation".

 

Le sujet semble rebattu. Il fait l’objet de maints colloques, de maintes recherches. Pour sa Session des 19 et 20 novembre, les Semaines sociales de France ne craignent pas, pourtant, de s’en emparer. Non pas en techniciens, en spécialistes, mais parce que chacun de nous,  tour à tour personne à éduquer et personne susceptible d’éduquer les autres, a son mot à dire sur cet enjeu majeur dans nos sociétés, sur lequel pèsent bien des critiques. Permettre à chacun d’épanouir ses capacités, tout en lui apprenant à s’intégrer dans une communauté, dans une société : comment faire mieux qu’aujourd’hui ; doit-on  faire autrement qu’aujourd’hui ?

Peut-être conviendra-t-il d’abord de se mettre d’accord – quelle que soit notre famille de pensée – sur ce que doivent être les finalités de l‘éducation. En ayant soin de ne pas limiter la question à l’école ou à la famille, même si  elles sont au cœur  de la réflexion. Une grande partie des débats portera sur les alliances à nouer entre les différents acteurs de l’éducation, entre les générations, entre les institutions, entre les lieux d’apprentissage et les lieux de travail. Expériences à l’appui, des chemins de progrès seront dessinés.

Pour nourrir la réflexion, une plate-forme collaborative a été ouverte afin que chacun, individuellement, en famille  ou en groupe, puisse apporter sa contribution. Des débats dans les Antennes régionales des Semaines Sociales auront défriché des thèmes cruciaux : le creusement des inégalités, le décrochage scolaire, l’apprentissage de la citoyenneté et d’une morale commune dans une société multiculturelle marquée par la laïcité, l’insertion dans le monde du travail, la formation tout au long de la vie….

De ces contributions, sortira un « Livre ouvert » qui sera soumis aux représentants des partis politiques chargés de l’éducation. Un final à deux voix, théologique et culturelle, nous ouvrira vers des changements possibles, où chacun sera appelé à prend sa part de l’aventure éducative.

Pour aller plus loin :

Le dernier numéro de la Revue Projet – n°352, juin 2016 – met en débat la question suivante : « L’école, laboratoire de fraternité ? »